Bienvenue chez les Ânes de Vassivière !


Randonnée avec un âne,  vacances en famille à la ferme en gite, yourte et roulotte... 



vacances en famille chez les ânes de Vassivière : location de yourte, roulotte et gite, randonnée ane


randonnée ane, randonnée famille, vacances insolites chez les Ânes de Vassivière

Lac de Vassivière, gorges de la Vienne, plateau de Millevaches... Ici, la nature est sauvage et accueillante à la fois.
Nos circuits de randonnée vous invitent à la découverte des petits sentiers du Limousin avec un compagnon de route unique et adorable : votre Âne !

Dormir en yourte, location roulotte ou location gite à la ferme pour des vacances en famille

Le gite à la ferme vous accueille en toutes saisons pour un séjour cosy.
Envie de vacances insolites ?
Une yourte dans la prairie et c'est le dépaysement assuré...
Pour un week-end romantique : 
la roulotte est un petit nid en pleine campagne. Le plus difficile sera de choisir !

ferme pédagogique, balades en famille avec un ane. Idées d'activité pour enfant en Limousin

Vacances en famille, sortie scolaire... Chacun trouvera son bonheur le temps d'une visite de la ferme pédagogique : balade sur le domaine, atelier de découverte, goûter...
Nos ânes,  attachants et affectueux, sont de formidables compagnons pour les enfants comme pour les grands !





Dernier article du blog...


Deux nouvelles Fabulettes d'Olivier !

balade contée avec les ânes de vassivière

Ânatole est caché
Ânatole aime bien se cacher quand je rentre dans le pré.
Lundi, il s’est fait tout petit derrière un arbre, mais son gros ventre dépassait des deux côtés.
«Je t’ai vu ! Sors de derrière cet arbre et viens me voir un peu que je te brosse.»
Ânatole est sorti de sa cachette mais il traînait des pieds, il avait les oreilles basses et il grognait comme un âne qui n’est pas content.

Mardi, il est rentré dans sa cabane, mais sa queue dépassait par derrière.
«Je t’ai vu ! Sors de ta cabane et viens me voir un peu que je te brosse.»
Ânatole est sorti de sa cachette mais il traînait des pieds, il avait les oreilles basses et il grognait comme un âne qui n’est pas content.

Mercredi, il s’est glissé sous un buisson, mais ses grandes oreilles dépassaient sur le dessus.
«Je t’ai vu ! Sors de ton buisson et viens me voir un peu que je te brosse.»
Ânatole est sorti de sa cachette mais il traînait des pieds, il avait les oreilles basses et il grognait comme un âne qui n’est pas content.

Jeudi, je l’ai cherché partout, mais je ne l’ai pas trouvé. Ni derrière un arbre, ni dans sa cabane, ni sous un buisson. Je l’ai appelé, et soudain il a crié derrière moi : « hi han ! »
Il s’était caché dans mon dos, le coquin et depuis tout à l’heure, il me suivait partout sans faire de bruit.
«Tu m’as fait peur Ânatole ! Arrête tes bêtises et viens plutôt que je te brosse.»
Et Ânatole est venu, mais cette fois, il ne traînait plus des pieds, il avait les oreilles bien droites et c’est moi qui grognais.

Lire la suite